Expositions au Musée ESPACE GAIA

carcharocles augustidens

NOUVEAU !

 

Les requins, seigneurs des océans  

du samedi 10 juin au dimanche 16 juillet 2017 et du samedi 9 septembre au dimanche 27 mai 2018.

Le requin a fait son apparition il y a plus de 400 millions d’années à partir d’un ancêtre commun au Dévonien inférieur. Le requin est un poisson au squelette cartilagineux, au même titre que les raies et les chimères. Les requins ont très peu changé depuis leur apparition. Ils se diversifièrent sous plusieurs formes au Carbonifère et, après une longue période de déclin, évoluèrent de nouveau au Jurassique, quand les groupes modernes apparurent. Les requins forment encore aujourd’hui un groupe dominant.

Aujourd’hui encore, la date et le lieu d’apparition des premiers requins restent une énigme. Les scientifiques s’accordent toutefois sur le fait qu’il y a près de 440 millions d’années vivaient des poissons sur lesquels on ne possède que peu de renseignements, si ce n’est que leurs écailles étaient très semblables à celles des requins actuels.

C’est en Espagne que l’on a retrouvé les plus anciennes dents fossiles de requin (Leonodus), datées du début du dévonien. À partir de cette époque, et très rapidement, ce nouveau groupe de prédateurs va devenir de plus en plus important puisqu’on compte une trentaine d’espèces fossiles distinctes, vieilles de plus de 360 millions d’années, retrouvées dans les différentes mers du globe.

Les requins vont profiter de la disparition des placodermes (poissons cuirassés) à la fin du Dévonien pour occuper de façon définitive le haut des chaînes alimentaires marines. 

Cette diversité montre que le requin, pourtant ancien, a réussi à conserver son efficacité de prédateur malgré les extinctions qui ont ponctuées son histoire.

 

 

Conférence sur le thème de l’évolution des requins (voir infos sur les conférences).

  • Expo temporaire de 29 affiches et panneaux ;
  • 3 vitrines dents fossiles véritables ;
  • Grand panneau avec de très nombreuses mâchoires de requins actuels ;
  • Reconstitution à l’échelle 1/1 d’une mâchoire de mégalodon (2 mètres);
  • Reconstitution d’une tête de mégalodon avec chaires de 4,5 m ;
  • Reconstitution d’un crâne de Dunkléosteus (poisson cuirassé) ;
  • Reconstitution d’une mâchoire de requin Otodus ;
  • Grand bac à fouille pour récolter des dents de requins et raies fossiles ;
  • Nombreux petits panneaux de requins préhistoriques ;
  • Quizz géant magnétique ;
  • Quizz papier ;
  • Jeux divers …

Les singes, nos cousins primates 

Orangutan drinking water from the river in the jungle. Indonesia

du 17 septembre 2016 au 3  juin 2017.

Les Hominidés (Hominidae) sont une famille de primates simiiformes regroupant les espèces animales telles que les bonobos, chimpanzés, gorilles (de l’est et de l’ouest), humains, orang-outans. S’y trouve également un certain nombre d’espèces éteintes, ancêtres ou non de la lignée humaine. Cette famille admet pour groupe frère les Hylobatidés, d’autres singes sans queue, pouvant être appelés gibbons. Ensemble, tous ces primates forment la superfamille des Hominoïdes également appelés grands singes. Les primates sont dotés d’un cerveau proportionnellement plus développé que les autres animaux. Les prosimiens (lémuriens, galagos et loris) sont ceux qui ont précédés les simiens (singes). Deux grands groupes de simiens sont ensuite distingués : les singes du Nouveau Monde (Amérique – du Nord, Centrale et du Sud) et les singes de l’Ancien Monde (Afrique et Eurasie). Les Grands singes (chimpanzés, bonobos, gorilles, orangs-outangs et gibbons), issus de l’Ancien Monde, forment un ensemble de primates évolués, qui inclue également l’Homo sapiens. L’exposition souhaite sensibiliser le public à l’urgence de préserver des espèces si proches de nous qui disparaissent au même rythme que leurs habitats naturels, remplacés par exemple par des cultures de palmiers à huile…

Ce tour d’horizon sera accompagné d’une conférence le vendredi 30 septembre 2016 avec la présence de Brigitte Senut, Professeur de paléontologie au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris (voir infos sur les conférences).

  • Expo temporaire de 16 affiches ;
  • 4 vitrines avec moulages de crânes de singes (babouins, macaques… ;
  • Panneau lumineux sur les différences anatomiques entre les grands singe et l’Homme ;
  • Panneau sur l’état actuel des populations de grands singes dans le monde ;
  • Quizz, animations diverses …

 

Le mystère de l’ambre

Ambre  

Nouvelle exposition permanente à partir du 13 mai 2017

Don de la mer abandonné sur la plage après les tempêtes, “pierre” légère, chaude au toucher, qui brûle en dégageant une fumée aromatique et qui, frottée, attire les menus objets, écrin mystérieux d’insectes ou de plantes extraordinairement bien conservés, l’ambre exerce depuis des millénaires sa fascination sur les hommes. Ses noms, dans les différentes langues, tantôt attestent de ses propriétés les plus surprenantes – réelles ou supposées – tantôt témoignent du mystère qui a longtemps entouré son origine. Le terme en français ambre (comme ambar, espagnol et amber, anglais) vient, par l’intermédiaire du latin médiéval, de l’arabe anbar, mot désignant le cachalot. Cependant il y a ambre et ambre : l’ambre gris, concrétion de l’estomac des cachalots, substance précieuse également utilisée pour la fabrication des parfums, et l’ambre fossile jaune, qui nous intéresse ici. Il ne fait pas de doute que l’attirance exercée par cette matière étrange a dû être aussi forte sur nos lointains ancêtres du Paléolithique.

  • Exposition permanente de 10 affiches ;
  • Atelier de 5 microscope binoculaires pour l’observation des insectes prisonniers de l’ambre il y a 50 Millions d’années ;
  • Observation de morceaux de résines actuelles…

 

Origine et évolution humaine

Cette exposition s’inscrit dans un projet plus vaste sur la vulgarisation de la préhistoire. Des éléments très importants comme une fresque de 7 mètres de long, reprenant la chronologie de l’évolution humaine, avec une collection de crâne depuis Toumaï à Homo sapiens  qui viens compléter le propos. D’autres animations permettent aux enfants de se familiariser avec la préhistoire.

  • Expo permanente de 10 affiches sur le site de Pincevent ;
  • 2 moulages de sol du site de Pincevent en dépôt permanent  (1 foyer et 1 sol avec rebus) ;
  • Reconstitution d’un habitat magdalénien avec de vraies peaux de rennes ;
  • 3 vitrines d’environ 200 objets de la préhistoire (outils, mobilier sculptés…)
  • 1 panneau fresque de 7m de longueur et 1,48 m de hauteur retraçant les origines de l’homme depuis les premiers primates jusqu’au paléolithique supérieur (magdalénien en rapport avec Pincevent) ;
  • 1 panneau sur les différences anatomiques entre les grands singe et l’Homme ;
  • 4 crânes de primates (Chimpanzé, orang-outan, gorille, Homme) ,
  • Collection de 42 moulages de crâne préhistoriques ;
  • Animations autour de la Préhistoire ;
  • Edition d’un livret accompagnant la fresque géante ;
  • Edition d’un document destiné aux enseignants et Accueils de Loisirs sur l’ensemble de nos activités ;
  • Edition d’une plaquette tous publics ;
  • Nombreuses fiches spécifiques sur différents thèmes ;
  • Jeux quizz papier ;
  • Jeux quizz en plateau ;
  • Autour du silex ;
  • Autour du feu ;
  • Jeu animaux de la Préhistoire ;
  • Autour du propulseur…